Mémoire auditive et comptines : quel rapport ?

Les mêmes chansonnettes que nous fredonnait nos parents pour nous endormir, nous les reprenons aujourd’hui pour nos enfants. Et le sourire qui s'érigeait sur notre visage, devient maintenant le leur. Mais au-delà de cet aspect, ces comptines jouent sur leur mémoire auditive et leur permettent de développer certaines de leurs capacités, ce que beaucoup de personnes ignorent. C’est pourquoi, dans cet article nous proposons de découvrir l’étroit rapport entre de développement de la mémoire auditive de vos enfants et les comptines.

Mémoire auditive : qu’est-ce que c’est ?

La mémoire auditive est la capacité de rétention, par votre enfant, de différents sons qu’il sera en mesure, plus tard, d’associer aux sons de certains objets, à certaines voies…Ainsi, plus la mémoire auditive de votre enfant sera développée, plus il sera en mesure de comprendre ce qui se passe autour de lui, de mieux saisir ce que vous lui dites. Si vous voulez plus de détails sur le sujet, faites un tour sur le https://leguide.jusseo.com/. Alors se pose la question de savoir le rapport entre ces deux éléments.

Le développement du langage

Le premier rôle des comptines est d’amuser vos enfants, de vous permettre de leur arracher un sourire. Mais au-delà de ce rôle, les comptines favorisent le développement du langage chez votre bébé. En effet, les comptines créent une ambiance de familiarisation aux sons du langage à travers l’intonation que prennent certains mots ou la rime qui revient souvent. Plus l’enfant en entend, plus il se lie aux sons, aux mots, les assimile et pourra les reproduire. Associer à un geste, les sons lui serviront de début de langage plus tard.

Facilitation à la lecture et à l’écriture

Plus votre enfant développe sa mémoire auditive, notamment à travers les comptines, plus il aura de la facilité à lire et à écrire plus tard. Ceci se traduit par l’association des sons aux lettres que fera votre enfant. Ainsi, lorsque deux mots riment, il lui sera plus facile de faire une déduction sur la terminaison du nouveau mot dont il ne connaît pas l’orthographe.